Élevage reconnu par la SCC , membre du Club Français du Leonberg et signataire de la Charte d'élevage. Peu de naissances car nous privilégions la qualité à la quantité. Chiots élevés en famille. Conseil et suivi .

Réfléchissez avant !

 Avoir un léonberg, ça vous tente ?

 

La venue d'un animal doit être un acte réfléchi. Cette petite boule de poils se transformera très vite en un animal imposant auquel vous devrez consacrer beaucoup de temps, d'amour, de place et d'argent pour lui assurer une existence heureuse.

 

Avoir un léonberg, c'est être conscient des points ci-dessous :

 

Cette montagne de poils au regard attendrissant et à la queue fouettant l'air d'enthousiame met de la joie de vivre dans la maison.

Ses joyeux coups de queue feront valser les tasses à café et les bibelots sur les tables basses.

Avoir un léonberg chez soi, il faut le savoir, c'est un réel plaisir mais aussi beaucoup de travail. Il a beau être adorable et placide mais sa magnifique toison laisse des poils partout. Il faut souvent passer aspirateur et serpillière derrière lui.

Pour lui le maître idéal doit être ominiprésent, il doit accepter les poils aur le tapis ou sur les marques sur les carreaux, les traces de pattes par terre et les pelouses sans herbe. Le léonberg aime les enfants et ne supporte pas la solitude. Il recherche sans cesse de la présence comme celle d'autres animaux. Son éducation, emprunte de gentillesse doit être commencée tôt. On ne doit pas hésiter à lui inculquer dès son plus jeune âge les bases d'une bonne éducation et d'une socialisation. L'adhésion à un Club canin d'éducation est vivement conseillée.

Il n'est pas toujours facile de rentrer chez soi lorsque votre léonberg vous attend avec impatience derrière la grille. Sa technique est de se dresser sur vos épaules, vous tendre sa papatte au risque de vous agacer, surtout quand il a plu.... Sans parler des grands coups de langue. Si vous le repoussez, ne le faites pas brutalement mais avec diplomatie, c'est un grand sensible.

Le léonberg pousse à la vitesse grand V. Pesant 400 à 500 grammes en moyenne à la naissance, il atteindra 40 à 50 kgs 8 à 9 mois plus tard.

Il a donc besoin d'une nourriture de bonne qualité pour une bonne ossification de son squelette. Son pelage est aussi soumis à de fortes variations. Foncé à la naissance puis moutonneux, il perd peu à peu sa texture et sa couleur puis fonce et s'allonge en fonctions des mues successives.

Le léonberg a besoin d'espace et d'exercice. Il ne supporte ni d'être à la chaîne ni dans une niche. Il préfère une place dans la maison ou il s'étale de tout son long entre vos pieds ou au milieu de l'entrée pour voir vos allées et venues.

Vous ne devez prendre la décision d'accueillir un chien que si vous êtes convaincu que le léonberg est LE chien qui vous convient et que vous êtes LA  personne ou LA famille qui convient à un léonberg.

Aujourd'hui, en France, il y a trop de chiens et surtout des chiens de grandes tailles qui sont à replacer sans avoir acquis un brin d'éducation. La plupart du temps, l'attitude du maître en est la cause... et qui trinque ? 

le chien !

Un chien n'est pas un jouet

 

 

×